Les collages de Travis Bedel

 

Surtout, cliquez sur les images pour les agrandir.

 

tb tumblr_mw8sqgX6tD1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwbwb8bdUw1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwc8j2Q70J1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwe323uHO01rfm6vfo1_1280 tumblr_mwg5hjzsth1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwhhj39rDv1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwls4iP20N1rfm6vfo1_1280 tumblr_mwyvwiDIof1rfm6vfo1_1280 tumblr_mx468rEZn01rfm6vfo1_1280 tumblr_my950vZuvb1rfm6vfo1_1280 tumblr_mynbmb6IhX1rfm6vfo1_1280 tumblr_mz2jibGiTU1rfm6vfo1_1280 tumblr_mz2kwlqvSc1rfm6vfo1_1280 tumblr_mzfkivkT6z1rfm6vfo1_1280 tumblr_n0nggh0CPX1rfm6vfo1_1280 tumblr_n1wiefOwBi1rfm6vfo1_1280

 

Les œuvres de Travis Bedel sont visibles sur son site Bedelgeuse.

 

Travis est Américain et vit à Phoenix en Arizona.

Il décrit son activité ainsi : “My artwork is cut paper collage. My tools are glue and razor blades. I cutout from printed vintage etchings and illustrations to recombine them into an amalgamation of anatomical, botanical, and other biological parts. My work varies in size from 5 inches to 6 feet.”

Pour résumer, il n’utilise pas Photoshop mais un cutter et de la bonne vieille colle. La taille de ses collages varie entre 12,5 et 91,5 cm. L’information vient de Artist a Day.

 

Je remercie Victoire de m’avoir fait découvrir cet artiste proprement surréaliste.

 

Ex-libris de “White Cube” de Brecht Vandenbroucke

exlibris allemagneexlibris espagne

 

De haut en bas : Avant-Verlag pour l’Allemagne (tirage de 150 ex., signés et numérotés), Fulgencio Pimentel et Entrecómics Cómics pour l’Espagne (sérigraphie, 20 x 13 cm, deux couleurs sur papier blanc Fedrigoni Tintoretto de 250 g).

 

J’ai évoqué la publication de White Cube ici.

 

Sortie en France de “White Cube” de Brecht Vandenbroucke et exposition de ses œuvres à Paris

white-cube

 

Un an après la parution de Cowboy Henk au Frémok, voici venir de Belgique ses plus proches cousins, une paire de jumeaux à la peau d’un rose insoutenable et à la conduite qui ne l’est pas moins, de grands enfants qui sont aussi innocents que pervers.

 

Le Flamand n’est pas le seul point commun entre le duo Herr Seel/Kamagurka et Brecht Vandenbroucke (né à Furnes en 1986, installé à Gand). Le rapport à l’art qui est la trame de White Cube est régulièrement abordé dans Cowboy Henk et dans des termes assez similaires : railleries, autodérision, sens de l’absurde ; ce qui fait d’eux les dignes représentants du surréalisme belge, des héritiers de René Magritte – que citent les deux livres.

 

Avec le Barcelonais Joan Cornellà, qui est de la même génération, Brecht Vandenbroucke apparaît comme l’un des créateurs les plus singuliers du moment.

 

wc-1wc-2wc-3wc-4wc-5wc-6wc-7wc-8wc-9wc-10wc-12wc-11

 

La Galerie Martel présente une exposition des œuvres de Brecht Vandenbroucke du 21 mars au 10 mai 2014 au 17, rue Martel à Paris dans le Xe.

L’auteur sera présent lors du vernissage le soir du jeudi 20 mars à partir de 18 h 30 et le samedi 22 mars à partir de 15 h.

 

Le livre sort chez Actes Sud le 18 mars. Il est déjà disponible en Belgique (Bries), Finlande (Huuda Huuda), Norvège (No Comprendo Press), Espagne (Fulgencio Pimentel/Entrecómics Cómics), Allemagne (Avant-Verlag), enfin aux États-Unis et au Canada (Drawn & Quarterly). Comme il s’agit d’une seule et même édition, vous pouvez choisir la moins onéreuse.

 

Sorties

 

Les images (cliquez dessus pour les agrandir) viennent de la Galerie Martel, de Huuda Huuda, de Robot 6 et des adresses de Brecht Vandenbroucke qui en possède plusieurs : Facebook, Flickr, Myspace et un site.

 

Le surréalisme et les arts du spectacle : le nouveau numéro de “Mélusine”

Mélusine-1

Mélusine-2

Toujours à Villeneuve d’Ascq, une rétrospective Meret Oppenheim au LaM à compter du 14 février

meret-opp-1 meret-opp-2

 

De haut en bas : affiche composée à partir de Meret Oppenheim, Bracelet en fourrure, 1936 ; Man Ray, Portrait de Meret Oppenheim (retouché au stylo par Meret Oppenheim), 1936. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Toutes les informations sont sur le site du musée.

“Les petits papiers”, une exposition de Jean-Michel Ouvry, Sébastien Touache et Nicolas Barrome du collectif Jeanspezial jusqu’au 24 décembre à la galerie Sergeant Paper

flyer
 

Présentation de la galerie :

 

« Les trois compères sont issus des Jeanspezial, un collectif composé de neuf graphistes, illustrateurs et plasticiens. C’est la rencontre entre deux bandes de potes tous issus d’écoles d’art : les “Jeanclode” et les “Espezial”. La fusion des deux collectifs créée un big bang visuel authentique et fantaisiste.

« Leur adage est le suivant “Si vous pouvez écrire vous pouvez dessiner”. Cela reflète assez bien leur état d’esprit décomplexé et  bon enfant. La diversité de leur influence respective se réunie en un concentré visuel original, décalé et pleins d’humour. Le collectif créé tout un univers autour d’un personnage fictif Jean spezial. Leur univers est fantasque, leur style unique. Leur collaboration offre une identité visuelle incontestablement affirmée qui ne s’essouffle jamais. En effet, ils sont sur tous les fronts et s’accordent sur tous les médiums possibles et inimaginables : papier, mur, textile, tattoo, etc. Et chaque membre a son domaine de prédilection : typographie, illustration, installation…

« Trois membres de la tribu des Jeanspezial : Jean-Michel Ouvry, Sébastien Touache et Nicolas Barrome présentent une sélection de dessins originaux et de tirages papiers. Venez voir l’exposition “Les petits papiers” chez Sergeant Paper (38, rue Quincampoix, Paris IIIe) jusqu’au 24 décembre ! »

 

toxic-surf

 

Ayant visité l’exposition et commençant à me repérer dans les réalisations de Jeanspezial, je peux témoigner de l’intérêt de cette présentation. Non seulement elle montre quelques représentants parmi les plus attractifs de la jeune scène graphique, mais la galerie va au-delà en proposant à la vente les tirages des œuvres d’un bon nombre de leurs amis et contemporains (Amandine Urruty, Niark1, Ugo Gattoni, Elzo Durt, Jean Jullien, Malika Favre, The Pit, etc.). En somme, en vous déplaçant à cette adresse, vous ferez une pierre deux coups.

 

Je signale, dans la même rue Quincampoix, la présence de l’excellente librairie Wallonie-Bruxelles qui fait une large place aux Irréguliers et aux surréalistes belges.

 
jean-michel-ouvrydrogue-sebastien-touacheolympia-nicolas
 

De haut en bas : l’affiche de l’exposition et Toxic Surf par les trois graphistes ; un buste de Jean-Michel Ouvry ; La Drogue de Sébastien Touache ; Olympia de Nicolas Barrome. Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Les sites internet de Jeanspezial, Les JeanClode, Nicolas Barrome et Jean-Michel Ouvry, tous ont une page sur Facebook.

 

Le portrait d’André Breton par Man Ray devant un Chirico (1930)

man-ray-andre-breton-chirico


Man Ray, Portrait of André Breton (in Front of Giorgio Chirico’s Painting “The Enigma of Day”), photographie argentique sur gélatine, 21 x 14,9 cm, 1930. L’image vient de Heritage Auctions.

 

chirico-enigma

 

Giorgio de Chirico, L’enigma di una giornata (The Enigma of a Day/L’Énigme d’une journée), Paris, début 1914, huile sur toile, 185,5 x 139,7 cm. Œuvre conservée au Museum of Modern Art de New York. L’image vient d’ici.

 

Exposition d’œuvres de Hans Bellmer, André Breton, Kertesz, Picabia, Man Ray à la galerie 1900-2000

carton-exposition

 

 

Cowboy Henk à Bruxelles (2/2) et Herr Seele à Paris !

 

Dernière minute ! Herr Seele viendra dédicacer Cowboy Henk, L’humour vache à la librairie « Super Héros » (175, rue Saint-Martin, Paris IIIe) le vendredi 31 mai, donc tout à l’heure, à partir de 17 h.

 

Je clos la reprise des œuvres de Seele et Kamagurka que la galerie Champaka expose à Bruxelles (27, rue Ernest Allard) jusqu’au 1er juin. Toutes les planches font 65 x 51 cm et sont réalisées à l’encre de Chine sur papier.

J’en ai montré de nombreuses en couleurs au moment de la sortie du livre au Frémok (voir les liens ci-dessous).

 

seele-27 seele-28 seele-29 seele-31 seele-32 seele-33 seele-34 seele-35 seele-36 seele-37 seele-38 seele-39

 

Cowboy Henk à Bruxelles (1/2)

La galerie Champaka à Bruxelles (27, rue Ernest Allard) expose les planches de Herr Seele et Kamagurka jusqu’au 1er juin. Toutes les planches font 65 x 51 cm et sont réalisées à l’encre de Chine sur papier.

J’en ai montré de nombreuses en couleurs au moment de la sortie du livre Cowboy Henk, L’humour vache au Frémok (voir les liens ci-dessous).

 

Je signale aussi l’entretien de Kamagurka dans les colonnes de La Libre Belgique, dont le titre « Faire l’idiot, c’est sérieux » dit tout. Kamagurka évoque le goût des deux hommes pour le surréalisme, « surtout le belge ». C’est là une clé essentielle pour comprendre Cowboy Henk.

 

 

seele-04seele-05 seele-26 seele-25 seele-24 seele-23 seele-22 seele-13 seele-11 seele-09 seele-08 seele-07 seele-06

À la découverte de Cowboy Henk (4)

Le livre Cowboy Henk, L’humour vache des Flamands Kamagurka et Herr Seele vient de paraître au Frémok. Ce sont donc là les dernières planches que je montre.

 

Cowboy-Henk-46 Cowboy-Henk-67

À la découverte de Cowboy Henk (3)

La parution du livre Cowboy Henk, L’humour vache des Flamands Kamagurka et Herr Seele est prévue pour le 26 avril au Frémok. D’ici-là je mettrai en ligne quelques planches, assez pour vous familiariser avec l’esprit qui préside à cette série plus que trentenaire : surréaliste, et même surréaliste belge pour être précis.

 

Cowboy-Henk-13Cowboy-Henk-23

 

Top