Retour sur le “Dune” de Jodorowsky

J’avais montré à la fin de l’année dernière la très belle affiche du film Jodorowsky’s Dune que Mondo avait fait faire à Kilian Eng. Dans ce documentaire Frank Pavich retrace l’aventure et l’échec de l’adaptation du roman de Frank Herbert par Jodorowsky (1974-76), un projet pharaonique qui ne cesse de faire rêver.

 

J’y reviens avec quelques images, le film ayant été présenté depuis à Cannes à « La Quinzaine des réalisateurs ».

 

dune1-annonce dune2-Jodorowsky-Sardaukar-Moebius dune3-signal-1 dune4-signal-2 dune5-eng

 

 

De haut en bas : La première affiche annonçant le tournage du film et une photo de la même époque qui montre Jodorowsky (à gauche) et Moebius entourant un Sardaukar viennent du service de presse de la production du documentaire. Nick Stewart Hoyle propose sur Signal Starr une affiche et une fausse jaquette de cassette VHS du documentaire de Pavich. Deux dessins préparatoires de Kilian Eng pour l’affiche de Mondo.

 

Je signale aussi l’adresse du site Dune Info qui évoque tout cela très bien et depuis pas mal de temps. Enfin, la page Facebook de Métal Hurlant vient gentiment d’offrir un Pdf du supplément au magazine n° 107 (janvier 1985), c’est un dossier sur le film de Jodorowsky abondamment illustré du trio magique composé de Chris Foss, H. R. Giger et Moebius. 

 

“Prison Pit” de Johnny Ryan, livres 1 à 3 (2009-2011)

Je poursuis ma présentation de Prison Pit de Johnny Ryan – dont c’est l’anniversaire.

 

 

Deux présentations de l’éditeur :

Prison Pit blends Angry Youth Comix creator Johnny Ryan’s fascination with WWE wrestling, grindhouse cinema, first person action video games, Gary Panter’s “Jimbo” comics, and Kentaro Miura’s “Berserk” Manga into a brutal and often hilarious showcase of violence like no other comic book ever created. Even the lead character’s name, which is only one letter away from “Cannibal Duckface” (hint: “Cannibal” is correct) is unprintable.

Prison Pit is so deranged and twisted that even the author’s plot description, while admirably reflecting the spirit of the book, has to be edited into a sea of asterisks in order to be bearable to normal human beings: “A mysterious new a**hole has descended into the Prison Pit. He’s looking for Cannibal F***face and he wants revenge. Revenge for what? Probably for some f***ed up evil s***. But before he can get his hands on the CanMan he’s got to battle his way through some pretty vicious motherf***ers. S***’s about to get real.”

Well, yes, exactly.

 

 

As always, a plot summary of the latest installment of Johnny (Angry Youth Comix) Ryan’s hugely popular sci-fi-prison-planet-gore-fest-slugfest-a-thon serial must, in order to be presentable to normal, decent human beings, be cut into fine Belgian lace. And so, with apologies:

“Cannibal F***face discovers the only way to escape the Caligulon is to brainf*** the Slorge and create a giant, brainless oafchild that only knows how to annihilate everything in its path. And what happens when the Slugstaxx show up and use their nightj*** to turn this mindless monster against CF? Total F***ing Mayhem.”

 

 

Johnny Ryan, Prison Pit, Book One, Seattle, Fantagraphics Books, 2009, 6.5” x 8.5” inches, 120 p., n&b, couverture souple.
Johnny Ryan, Prison Pit, Book Two, Seattle, Fantagraphics Books, 2010, 6.5” x 8.5” inches, 120 p., n&b, couverture souple.
Johnny Ryan, Prison Pit, Book Three, Seattle, Fantagraphics Books, 2011, 6.5” x 8.5” inches, 120 p., n&b, couverture souple.

 

Le site de Fantagraphics Books est ici. Les images viennent de leur galerie sur Flickr.

Affiche de Johnny Ryan pour la soirée de lancement de “Prison Pit, Book Four” (novembre 2012)

Le quatrième volume de “Prison Pit” de Johnny Ryan vient de sortir

“Generally speaking, [Johnny Ryan’s] comics are really dumb & infantile, and prove beyond a doubt that chemical pollution, television, video games, pop music, etc. is making us all stupider by the minute…” – R. Crumb

 

 

Je donne à voir quelques planches extraites des premières pages du livre. Elles m’ont scié lorsque je les ai découverte chez Jacques à la librairie « Un regard moderne » (rue Gît-le-Cœur, Paris VIe).

 

 

Johnny Ryan, Prison Pit, Book Four, Seattle, Fantagraphics Books, 2012, 6.5” x 8.5” inches, 116 p., n&b, couverture souple. La fiche du livre est ici.

Affiche de “L’Incal” par Mœbius

Affiche imprimée en numérique sur papier mat (48 x 66 cm) et éditée en 1999 par la revue BoDoï. Cette image se distingue de l’autre : elle comporte des phylactères qui n’apparaissent pas sur l’affiche.

L’édition originale de “Dune” de Frank Herbert (1965)

 

 

Frank Herbert, Dune, Chilton Books, Philadelphie & New York, 1965, in-8°, 412 p. Édition originale, couverture cartonnée, jaquette illustrée. Illustration de couverture de John Schoenherr.

Source : Heritage Auctions (vente achevée).

C’est pour Axelle qui m’a offert une belle édition du roman.

Daredevil par Paolo Rivera

 

Un autre Daredevil du même Rivera est visible ici. Je les ai trouvé sur Super Punch.

Prometheus

Si l’on en juge par le fan art que l’on découvre au file des semaines, Prometheus de Ridley Scott est sans doute l’un des films les plus attendus de l’années 2012, à égalité avec The Avengers qui vient de sortir. Je n’en retiendrai qu’un exemple – car tout ne se vaut pas –, l’affiche de Mathew Sebert.

 

Le site de Matthew Sebbert est ici, l’affiche est sur son adresse Tumblr. L’affiche du film, la vraie, est plus bas, la dernière bande-annonce qui est super impressionnante est en VOSTFR.

George Orwell par Shepard Fairey (Penguin, 2008)

Exposition Rétrofuturisme & Steampunk

 

Découvrez une partie des œuvres – superbes ! – exposées ici.

Max von Sydow en empereur Ming dans “Flash Gordon” (1980)

Mondo rend hommage à Flash Gordon (Mike Hodges, 1980) avec une toile et son encadrement bien dans l’esprit du film. Vous pouvez suivre les étapes de la création de The Hand of Ming de Jason Edmiston ici.

Pour cette production adaptée d’Alex Raymond, le nabab italien Dino de Laurentiis (Conan le Barbare, Dune) avait mis les petits plats dans les grands : outre von Sydow, le casting réunit Ornella Muti et Timothy Dalton, la bande originale est composée par Queen, quant aux costumes je prends les paris qu’ils resteront dans l’histoire.

 

Le site de Jason Edmiston, ses autres créations pour Mondo.

Ryan Meinerding à la galerie Arludik à Paris

Présentation de la galerie :
En à peine quelques années, Ryan Meinerding s’est imposé comme l’icône artistique d’Hollywood. Il débute sa carrière en insufflant sa vision artistique à plusieurs jeux vidéo cultes, puis au film Watchmen, ainsi qu’à John Carter qui vient de sortir. Mais il est avant tout le concepteur et superviseur artistique des films Marvel : Iron Man 1 & 2, Thor, Captain America, et bien sûr The Avengers. Pour la première fois au monde, Ryan Meinerding expose les peintures réalisées pour ces films.

Le site d’Arludik est ici.

Top