Pour le 1er mai 2012, les Panthères roses vous donnent rendez-vous.

 

Fausse travailleuse, faux travailleur, debout !

 

Voile, kippa, casquette ou burqa, tu n’en fais pas tout un plat ;
Ton identité n’est toujours pas nationale.
Régularisation massive des sans-papierEs et droit de vote des étrangerEs à toutes les élections, ça te fait bander.
La présomption de légitime défense pour les policiers, ça te fait vomir.
L’égalité des droits, ça ne se discute pas ; disposer librement de ton corps, ça te fait jouir.
Mettre sous surveillance les traders et les banquiers, ça te fait mouiller.
Tu ne kiffes pas trop la France qui souffre et se lève tôt, tu es plutôt exploitéE, précaire, chômeurE, bref, unE fauxSSE travailleurE.
Un revenu d’existence, indépendant du vrai travail, ça te fait rêver.
L’argent que tu as cotisé doit revenir à la santé, à l’éducation, aux retraites, aux allocs chômage et autres solidarités sociales.
Avec la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, … on annule la dette, on rétablit les retraites, on revalorise les salaires et on fait la fête !

Retrouve le PINK BLOC DES TRANS, GOUINES ET PÉDÉS FÉMINISTES à la manifestation parisienne du 1er mai des faux travailleurs, MARDI À 16 H 30 DEVANT L’INSTITUT DU MONDE ARABE (angle quai de la Tournelle, boulevard Saint Germain, métro Jussieu ou Sully-Morland).

Et puisque, il y a 70 ans, Pétain a tenté de transformer la journée de lutte du 1er mai en fête du travail (*), reprenons la rouge églantine : amène ta fleur !

(*) Voir le billet de Pascal Riché sur rue89 : « Vrai travail » and co. Au secours, Pétain revient !