Décembre 2012

 

L’ami Dominique Forma (son dernier roman Voyoucratie est présenté ici et son blog est ) m’a photographié un soir que nous traînions avec des amis au vernissage de la seconde session du Wintershow d’Arts Factory, le 12 décembre dernier à la galerie Lavignes rue de Charonne (l’exposition se prolonge, je vais en reparler), plus exactement chez Didier au « Café Charonne », lieu charmant s’il en est.

Les lions engloutis

 

Photo de National Geographic : dans le lac Qiandao, dans la province du Zhejiang près de Shanghai en Chine, la cité Shi Cheng (cité des lions), datant de la dynastie des Han, se trouve plongée sous des dizaines de mètres d’eau.

Steve McCurry, Soufis en prière

 

Soufis priant dans une mosquée de Srinagar dans l’État du Jammu-et-Cachemire en Inde. Photo de Steve McCurry (1998), vous trouverez des informations sur le site du photographe ici et .

Un grand merci à Karim.

Terry Callier, “Dancing Girl” (1972)

 

Dancing Girl (Callier) est extrait de What Color is love (Cadet Records, 1972).


 

La photo de la pochette originale vient du très bon site Culturopoing.

“I saw Nick Drake”, un livre de photos de Keith Morris au format tabloïd

 

Présentation de l’éditeur :

Our second release, I saw Nick Drake: photographs by Keith Morris is now available. Just 500 individually numbered copies of this ultra-large-format book are being offered worldwide. It’s a huge and exciting book – 24 inches x 18 inches (60 x 45 cm) when closed, opening up to a 24 x 36 inch (60 x 90 cm) spread size.

Keith Morris’s archive is the single most important source of photographs of Nick Drake, with Keith photographing Nick Drake for all three of his albums over a two and a half year period from April 1969 to November 1971. Tragically, Keith died in a scuba diving accident in 2005 but his legacy lives on through his incredible archive of photographs.

 

 

Vous trouverez la présentation complète du livre sur le site de Snap Galleries.

Sixto Díaz Rodríguez, “Cause” (1971)

 

Cause (Rodríguez) est extrait de Coming from Reality (1971). Plusieurs fois primé, le documentaire suédois sur Rodríguez Searching for Sugar Man sort aujourd’hui sur les écrans français.

Merci à l’ami Olivier Favier d’On ne dormira jamais de m’avoir fait découvrir cette chanson la nuit dernière.

“Le Grand Sommeil”, affiche française signée Vincent Cristellys (1946)

 

Le Grand Sommeil (The Big Sleep, Warner Brothers, 1946) de Howard Hawks. Affiche française (23,5” x 31,5” inches) de Vincent Cristellys. Elle vient des archives de Heritage Auctions.

L’exposition “Affiche-action” de la BDIC est présentée aux Invalides

 

« Affiche-action, quand la politique s’écrit dans la rue », exposition de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine au Musée d’histoire contemporaine de l’Hôtel national des Invalides (Paris VIIe) jusqu’au 24 février 2013. Le site de l’exposition est ici.

The Butterfly Ball, “Love is All” (1974)

 

La chanson Love is All (Glover-Hardin) est extraite de l’album The Butterfly Ball and the Grasshopper’s Feast (1974). Les images viennent du film The Butterfly Ball réalisé un peu après en 1977 par Tony Klinger. Les deux œuvres sont inspirées d’un livre écrit par William Plomer et illustré par Alan Aldridge publié en 1973 (lui-même lointainement inspiré d’un poème de William Roscoe datant du tout début du XIXe siècle).

Les enfants des années soixante-dix connaissent par cœur ces images puisque la télévision les diffusait régulièrement. Ce que j’ai appris beaucoup plus tard, c’est que le disque a été composé et produit par Roger Glover, anciennement bassiste de Deep Purple, et que, pour l’enregistrement, il a fait appel à la crème des musiciens et chanteurs du Hard Rock anglais. Un seul exemple : l’extraordinaire voix que l’on entend sur le très beatlesien Love is All est celle de Ronnie James Dio, un Américain pour le coup, chanteur de Rainbow et Black Sabbath. Longtemps d’ailleurs, je me suis servi de l’exemple de ce disque pour contrer les attaques des nombreux détracteurs du Heavy Metal qui n’y entendaient que du bruit.

Le Woolworth Building à New York (vers 1913)

 

La photo vient de Retronaut.

“Gonzo à gogo”, le roman d’Ange Rebelli et Jack Maisonneuve

Paru il y a quelques mois, ce roman a reçu l’éloge plus qu’appuyé de Jean-Pierre Mocky. La couverture me plait beaucoup.

Les bottes de Robert Redford dans “Le Cavalier électrique” (1979)

 

 

En fait, j’avais prévu de vous montrer aussi le costume de rodéo réalisé par Nudie Cohn pour Redford ; ce que j’ai trouvé n’étant pas sensationnel, ce sera pour une prochaine fois. Mais vous ne couperez pas au travail de Nudie, je possède une cargaison de costumes, tous plus étonnants les uns que les autres ! Et quant aux bottes de cowboy, avis aux amateurs, il y en aura d’autres.

Le Cavalier électrique (The Electric Horseman, Universal, 1979) est un film de Sydney Pollack. L’image vient des archives de Heritage Auctions.

Top